Chargement en cours ...
MEMBRES / PRO
Avatar
Saisissez vos codes d'accès

Pseudo
Mot de passe
Se souvenir de moi

Mot de passe oublié - Pseudo oublié

Image6 Image4 Image5 Image10 Image8

En 1990, des changements importants se produisent, avec l’arrivée d’un nouveau costume et l’évolution du répertoire. C’est en 1992 que le rythme des répétitions change également puisque les musiciens s’investissent désormais deux fois par semaine. Un nouveau style apparaît avec la création de petites figure qui sont faîtes dans les défilés, ce qui ne déplait pas au aux spectateurs qui par leurs encouragements incitent le groupe à aller encore plus loin. Fin 1993, Jacky Merlin prend la succession de Jean Hardy au poste de Tambour Major. Jean-Paul Lesot des « Fêtes du Bouffon » propose au groupe de participer au Tattoo de Saint-Quentin pour une prestation de 5 minutes, ce qui fait beaucoup sourire à l’époque. En effet, pourquoi ne pas donner sa chance à un groupe local et qui plus est français.

A la fin de 1995, les dirigeants prennent conscience qu’une nouvelle organisation est nécessaire devant le succès qu’il faut maîtriser. C’est alors que Bernard Feignier rencontre Gérard Leprêtre, responsable du Tattoo de Saint-Quentin, celui-ci propose au groupe de l’aider dans le développement de sa nouvelle évolution artistique. Les dirigeants du groupe sont convaincus qu’un certain potentiel existe et qu’il peut être développé pour hisser le groupe au niveau des plus grands avec pour devise « sérieux, rigueur, discipline et travail ».

Les décisions arrivent, et elles font parfois « grincer les dents ». En effet, les clairons et trompettes de cavaleries sont remisés au placard, le groupe perd son appellation de batterie fanfare pour devenir orchestre de parade ou SHOWBAND. Devant les difficultés de recrutement le groupe de majorettes cesse et le répertoire s’enflamme avec des variétés françaises américaines des années 1970.

 

PLEASE START THE SHOW

Après un examen de passage concluant, le groupe peut participer à part entière au Tattoo de Saint-Quentin en réalisant un show de 20 minutes avec des figures nouvelles qui commencent à être élaborées. Un nouveau cap est franchi et les spectateurs ont la chance d’assister à un très beau spectacle. Cette participation toute nouvelle à des spectacles incluant des formations étrangères de haut niveau met les musiciens en admiration. Une très grande motivation les incite à poursuivre les efforts et à travailler… travailler encore !!! En effet 6 à 8 heures de répétitions par semaines sont nécessaires.
Après tant d’efforts, un certain intérêt est suscité par le groupe dans le microcosme du show-parade, la presse n’y reste pas insensible.

« Le traditionnel show-parade du Tattoo à une nouvelle fois fait sensation samedi soir au Palais des Sports où plus de 3000 mélomanes ont fait un standing ovation pour les bleus de La Vaillante acclamés à domicile et qui font incontestablement partis de la cours des grands »
(Aisne Nouvelle du 4 juin 1995) Les efforts sont récompensés, avec une première participation à un Tattoo Néerlandais à Groningen en Mai 1995 et à Ostende en Novembre 1995.

« C’est unique, la batterie fanfare de la Vaillante participe ce week-end au Taptoe international de Groningen, dans le cadre des festivités marquant le 50ème anniversaire de la libération des Pays-Bas. Elle sera la seule représentante française au milieu des sociétés étrangères »
(Aisne Nouvelle du 6 mai 1995)

Ces événements marqueront le début d’une nouvelle ère, chacun étant conscient que des modifications et décisions sont nécessaires, il va falloir s’organiser.

 

EN ROUTE VERS L'AVENIR

L’année 1996, marquera pour les musiciens le début d’une nouvelle période, qui leur permettra désormais de se mesurer aux groupes les plus prestigieux. Une première participation au célèbre carnaval de Nice consacre le groupe qui est remarqué par de nombreux agents artistiques. De nombreuses prestations plus brillantes les unes que les autres seront effectuées, carnaval d’Hagondange, Taptoe de Tournai, de Steenvoorde, participation au corso d’été fleuri de Nice en juillet, et première visite en Allemagne au célèbre Corso de Bad-Ems.
Les locaux du boulevard Victor Hugo n’étant plus adaptés à nos besoins, la ville de Saint-Quentin met à notre disposition une nouvelle salle rue de La Fère avec un gymnase adjaçant. A l’occasion du Tattoo de Saint-Quentin en Mai 1996, « La Vaillante » présente un nouveau costume aux couleurs Bleu et Rouge , qui marqueront l’image du groupe. Un nouveau show est également présenté, avec des mélodies très connues qui enflammeront le public My Way, La Mer, YMCA, sont autant d’œuvres qui ne pouvaient laisser les spectateurs insensibles. Les années s’enchaîneront sans faiblir. Avec beaucoup de persévérance notre formation se produira dans de nombreuses villes pour un public ébahi qui en redemande toujours.
Choix du répertoire, dynamisme discipline et rigueur sont les ingrédients de cette recette qui fait de La Vaillante un groupe unique en son genre en France.

Les années se succèdent et les prestations également, notre groupe se produit au travers de toute l’Europe, l’Italie, l’Espagne et beaucoup d’autres Pays souhaitent voir se produire la phalange picarde rouge et bleue.
L’année 2000 marque un nouveau tournant dans la vie du groupe puisque nos musiciens changent à nouveau de costume. Ce changement va permettre à notre formation d’étendre sa réputation et nos musiciens vont découvrir encore de nouvelles villes au travers de prestations plus prestigieuses les unes que les autres.

Fin de l’année 2003 de nouveaux objectifs sont abordés par le groupe et de grands changements interviennent au sein de la direction du groupe. Le Manager du groupe Gérard Leprêtre remet sa démission, et la direction artistique et administrative du groupe est confiée à un membre du groupe qui fréquente déjà les rangs depuis 5 ans. Celui-ci acceptera le rôle et mettra ses compétences au service du groupe afin d’améliorer la gestion et l’organisation pour promouvoir La Vaillante toujours plus loin au de là de nos frontières. Devant cette nouvelle évolution le groupe décide de changer de nom et de style, toujours pour apporter le plus grand plaisir au public, il devient donc SHOW and MARCHING BAND.
Au côté de Bernard Feignier, il va monter une structure importante pour la gestion du groupe. Une véritable équipe de Direction entre en jeu et va ainsi permettre d’améliorer les conditions de travail de nos musiciens qui vont pouvoir se concentrer sur la qualité musicale et travailler de nouvelles chorégraphies toujours plus dynamiques. Le succès est total puisque au sortir de cette année notre formation réalise le nombre record de 38 sorties. La consécration à lieu le 11 septembre puisque notre groupe est évalué au championnat de France par un jury composé de professionnels du milieu du show parade et sort 1er de la catégorie show avec le score honorable de 73,2 points. De nombreux changements marquent cette année 2004, nouvelle percussion, nouveau répertoire, notre second costume, la sortie de la nouvelle version de notre journal

1906-2006 Entrer dans la légende au travers de 100 ans d’évolution musicale
Devant le travail que fournissent les musiciens et les dirigeants, les agents artistiques ne restent pas indifférents et les demandes pour l’année 2005 affluent en grand nombre. De nombreuses manifestations prestigieuses sont déjà au programme et l’avenir s’ouvrent à nos musiciens qui vont sans doute changer de costumes, s’orientant vers un style plus moderne et toujours plus novateurs en rapport avec la réputation et la politique de direction de notre groupe.
La Vaillante marche vers son centenaire qu’elle fêtera en 2006, cent ans de musique et de passion qui animent toujours ces membres qui vous proposeront en 2005 une nouvelle Vaillante toujours plus dynamique avec un nouveau son et toujours cette même joie de vivre qui caractérise notre groupe et qui procure tant de plaisir à notre public bien aimé.

© 2016 La Vaillante Show & Marching Band | All rights reserved | by La Vaillante